La Paroisse vieille-catholique St Charbel fait partie de l'Eglise Vieille-catholique Mariavite - Province de France dont la maison mère se trouve en Pologne à Plock.

Aujourd'hui,notre paroisse nous sommes membre l'Eglise vieille-catholique Mariavite - Province de France. Cette Eglise est en quelle sorte une Eglise soeur de la PNCC (Polish National Catholic Church) qui à une époque était en communion étroite avec elle. Communion qui nous l'espérons reprendra un jour.

 

L'Église vieille-catholique Mariavite a reçu ses ordres et sa succession apostolique de l'Église Vieille-Catholique d'Utrecht (Hollande) dont la validité a toujours été reconnue par l'Église catholique romaine. Ainsi, l'Église Catholique Nationale Polonaise des USA (PNCC) est dans une relative intercommunion avec Rome depuis avril 1993. Application du canon 844 : réciprocité dans la réception des Sacrements de Pénitence, Eucharistie et Onction des malades pour les fidèles des deux Églises. Information diffusée par l'Église catholique notamment à travers des textes insérés dans les missels à l'usage des fidèles. Canon 844 (extraits) : « Chaque fois que la nécessité l’exige ou qu’une vraie utilité spirituelle s’en fait sentir, il est permis aux fidèles catholiques romains qui se trouvent dans l’impossibilité physique ou morale d’avoir recours à un ministre de son Église, de recevoir les sacrements de pénitence, d’eucharistie et d’onction des malades de ministres dans l’Église desquels ces sacrements sont valides ».

En outre, la théologie reflète le dialogue doctrinal entre les patriarcats orthodoxes chalcédoniens et les Églises anciennes catholiques, comme convenu dans le document de consensus chemin de l'unité à partir de 1989. Ainsi, comme l'Église Catholique Mariavite adhère à l'Église catholique, à ses enseignements et la praxis de l'Église indivise.

 

---------------------------------------

 

EXTRAITS DU RAPPORT DE LA COMMISSION MIXTE INTERNATIONALE

catholique-romaine – vieille-catholique

A l’occasion du cinquantenaire du Concile Vatican II, il est utile de rappeler le projet de décret sur l’œcuménisme « Unitatis Redintegratio » dans lequel est reconnu aux Vieux-Catholiques, comme aux orthodoxes, le statut d’Église et pas (seulement) de communauté ecclésiale ainsi libellé : Il faut remarquer en outre que parmi les communautés (occidentales) séparées, il y a certaines communautés, à savoir celles des vieux-catholiques, qui sont à désigner comme Églises tout comme les communautés orthodoxes, à cause du sacrement valide de l’ordination et de l’Eucharistie dont ils jouissent selon la sûre doctrine théologique acceptée par tous les catholiques.

En outre, il faut signaler une décision de la Congrégation pour la doctrine de la Foi du 3 janvier 1987 concernant un cas d’espèce, qui note que : « parmi les Églises qui se trouvent dans la même situation que les Églises orientales nommées dans le canon 844, on compte les Églises Vieilles-Catholiques en Europe et l’Église Catholique Nationale Polonaise aux États-Unis d’Amérique » (Prot. N° 795/68). Toutefois, on fait remarquer que cette décision n’a aucun caractère officiel : elle exprime (seulement) une opinion communément tenue par le Siège Apostolique »

(Cf : Revue ISTINA, LVII, 2012, N°1, JANVIER-MARS - Rapport de la commission mixte internationale catholique-romaine – vieille-catholique).

Canon 844 (extraits) : « Chaque fois que la nécessité l’exige ou qu’une vraie utilité spirituelle s’en fait sentir, il est permis aux fidèles catholiques romains qui se trouvent dans l’impossibilité physique ou morale d’avoir recours à un ministre de son Église, de recevoir les sacrements de pénitence, d’eucharistie et d’onction des malades de ministres dans l’Église lesquels ces sacrements sont valides ».

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now